Les collectivités locales vont devoir se serrer la ceinture


Le gouvernement français a annoncé lundi que les collectivités locales (régions, départements, communes...) allaient être mises à contribution pour réduire la dépense publique, avec 13 milliards d'euros d'économies d'ici à 2022.

Evoquant le cap fixé de la baisse des dépenses, le Premier ministre Edouard Philippe a lancé aux représentants de ces collectivités: "Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera dur et aucun doute sur le fait que ce sera long".

L'objectif du gouvernement est une réduction des dépenses des collectivités de 13 milliards d'euros d'ici à 2022, soit 3 milliards de plus que prévu dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron.

Or, le gouvernement entend parallèlement supprimer la taxe d'habitation pour 80% de ménages sur trois ans, entre 2018 et 2020,qui est l'une des principales mannes financières pour les communes.

M. Macron a ainsi annoncé dans l'après-midi l'ouverture d'une "réflexion profonde" sur la "refonte de la fiscalité locale" qui devrait aboutir d'ici au "printemps prochain", évoquant des pistes pour compenser la suppression de la taxe d'habitation.

Le chef de l'État avait promis dans le passé de compenser le manque à gagner "à l'euro près". Les maires redoutent cependant de ne pas voir la promesse respectée.

Le président Macron a aussi manifesté sa volonté de réduire le nombre d'élus locaux, comme il s'est déjà engagé à réduire d'un tiers celui de parlementaires. "Nos concitoyens ne comprendraient pas (un) traitement différencié", a-t-il argué.

Lundi, les associations d'élus se sont déclarées satisfaites de la méthode, l'élaboration d'un pacte, mais se sont montrées inquiètes à propos des propositions financières d'Emmanuel Macron.

13 milliards, "c'est plus que quelque chose dont nous ne voulons déjà pas", a notamment réagi François Baroin (droite), président de l'Association des maires de France.

Le Premier ministre a récemment dévoilé un programme de réformes économiques et sociales, avec notamment des mesures pro-business et des promesses de réduction des dépenses.

Dès cette année, l'État français va réaliser 4,5 milliards d'euros d'économies, afin de contenir son déficit à 3% du PIB, conformément aux traités européens, selon le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Ces économies annoncées ont été jugées "réalistes" par le FMI qui a estimé lundi qu'elles pourraient "fortement contribuer à résoudre les défis économiques auxquels la France se heurte de longue date".

© 2017 Agence France-Presse
 
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine
En direct de nos éditions locales